Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

LE SPORT C’EST LA SANTE

   

 

 Ce n'est pas un hasard si les médecins insistent sur l'importance d'une activité physique ou sportive régulière. Les bénéfices d'une telle pratique ont été démontrés par de nombreuses études scientifiques.

 

C’est vrai pour les personnes en bonne santé, mais aussi pour les hypertendus de tout âges.

 

L'activité physique ou sportive participe à la bonne hygiène de vie.

 

Bon pour les artères et le cœur...

Bien que les bénéfices de l'activité physique sur l'appareil cardiovasculaire soient incontestables, l'influence du sport n'est pas encore complètement élucidée. On sait néanmoins qu'il améliore la dilatation des artères et que cet effet contribue à la baisse de la pression artérielle. Il agit également sur certaines substances de l'organisme qui jouent un rôle dans le contrôle de la pression artérielle.

Le sport ralentit les battements du cœur et lui permet de mieux se contracter

 

Bon pour les poumons, les muscles, les os...

Le sport améliore le fonctionnement des poumons. Les sportifs réguliers apprennent à mieux utiliser leur système respiratoire : ils respirent plus profondément et, de ce fait, inspirent davantage d'air et disposent d'une plus grande quantité d'oxygène.

Le sport renforce les muscles et permet aux personnes âgées de se maintenir en bonne forme physique.

 

Contre certaines maladies chroniques

Le sport joue un rôle non négligeable dans la prévention de plusieurs maladies comme l'arthrose et l'ostéoporose.

Indispensable à l'hygiène de vie...

Le sport complète l'action des régimes diététiques prescrits pour perdre les kilos en excès. Le régime pouvant réduire la masse musculaire (appelée aussi masse maigre), le sport permet de les conserver, voire de les développer...

Il entraîne également un bien être physique et même psychologique : remise en forme et évacuation du stress quotidien !

 

Mais attention, pas n'importe quel sport !

Tous les sports ne sont pas bons pour la santé des hypertendus. Les effets bénéfiques sur le cœur et les vaisseaux ne sont observés qu'avec les activités d'endurance, c'est-à-dire celles qui nécessitent la réalisation d'efforts modérément intenses de façon continue et pendant une durée prolongée.

Chez certains patients, le sport d'endurance pourrait faire baisser la pression artérielle.

À l'inverse, les sports qui exigent des efforts soutenus et brefs sont néfastes, car ils entraînent des augmentations brutales de la pression artérielle.

 

L'hypertendu sédentaire

Chez les personnes sédentaires, on observe une augmentation du risque d'obésité, de diabète et de complications cardiovasculaires (infarctus du myocarde).

Savoir bouger dans la vie de tous les jours

Si vous êtes sédentaire et que vous n'avez pas vraiment envie de vous mettre à un sport, ne culpabilisez pas : le seul fait de bouger davantage tous les jours vous aidera à vous maintenir en forme. Vous pouvez saisir toutes les occasions pour le faire :•    montez les escaliers au lieu de prendre l'ascenseur ;

•      si vous utilisez les transports en commun, descendez une station avant votre destination ;

•      allez faire vos courses à pied ou en vélo ;

•      promenez plus longtemps votre chien ;

•      privilégiez la marche pour vos déplacements courts ;

•      promenez vous le plus souvent possible avec votre famille ;

•      mettez-vous au jardinage ;

•      restez le moins longtemps possible devant la télévision ou l'ordinateur.

 

Quel que soit votre choix, l'important est d'avoir une activité physique qui équivaut à au moins 30 minutes de marche rapide par jour.

 

ENCORE PLUS

 Si vous bougez peu mais régulièrement, vous pouvez avoir des bénéfices supplémentaires en augmentant l'intensité ou la durée de votre activité.

Mais, il n'est jamais trop tard pour commencer ou recommencer à pratiquer un sport...

 

Une activité sportive reste bénéfique même quand elle est débutée au-delà de la cinquantaine, voire plus tard.

Le sport idéal

À privilégier : les sports d'endurance comme la marche, le vélo, la natation, la course à pied, les randonnées, le ski de fond.

 

À éviter : les sports intensifs comme l'haltérophilie, la musculation, le squash, le tennis, les arts martiaux, les sports de combat, les sports collectifs (rugby, football, basket-bail...).

L'activité sportive la plus facile à pratiquer pour les hypertendus sédentaires est la marche, mais à certaines conditions : vous devez marcher d'un bon pas, sans vous arrêter, pendant au moins une demi-heure.

 

Un entraînement progressif

L'intensité des efforts physiques doit être augmentée de façon progressive, et ce quel que soit l'activité ou le sport choisi. Cette règle est valable pour tous les hypertendus, y compris les anciens sportifs.

Vous pouvez commencer par des activités d'intensité légère (par exemple marche peu rapide ou petits travaux de jardinage) pendant une demi-heure, puis après deux semaines, passer à une activité plus intense (par exemple marche rapide, vélo, natation) pendant trois-quarts d'heure(2).

LE JUSTE MILIEU

Un moyen simple permet de savoir si l'effort fourni est adapté : Pour que l'activité physique soit efficace et sans danger, vous devez être "au bord" de l'essoufflement. Si vous êtes trop essoufflé et ne pouvez pas tenir une conversation normale vous êtes en danger.

 

Lors de la reprise d'un sport, consultez...

Le démarrage ou la reprise d'une activité sportive nécessite au préalable l'avis d'un médecin du sport.

Il jugera s'il est raisonnable de pratiquer le sport que vous avez choisi, selon sa nature et son intensité.

Les sports sont tous différents selon leur nature et l'intensité à laquelle vous les pratiquez.

Savoir les choisir : pratiquer un sport, quel qu'il soit, est sans conteste largement préférable à la sédentarité. Vous devez toutefois privilégier le travail d'endurance.

Savoir les doser : veillez à ne pas dépasser vos capacités physiques. Le surentraînement a des effets contraires à ceux recherchés. Il est néfaste pour le cœur et les vaisseaux, mais également pour les articulations, les muscles, l'appétit, le sommeil, l'humeur...

 

Quels sports ?

Certains sports extrêmes sollicitent fortement le cœur et les vaisseaux, et peuvent entraîner des poussées tensionnelles importantes

Par exemple, pour les sports en altitude (ski, randonnées et trekking de haute montagne, voltige aérienne, parachutisme), il faut tenir compte des problèmes liés au manque d'oxygène.

Même si, officiellement, aucun sport n'est absolument contre-indiqué chez les personnes atteintes d'hypertension artérielle, la plus grande prudence s'impose.

Les sports à privilégier sont les sports d'endurance : la marche est fortement conseillée, la bicyclette (à allure modérée), la natation, la course à pied (à son rythme...) et la gymnastique (sans brusquer ni surmener le cœur et les articulations) !

 

A quel rythme ?

La pratique d'un sport, pour être bénéfique doit être régulière.

Marcher, nager, jouer au golf tous les week-ends, entraîne déjà une modification des habitudes de vie et permet de lutter contre la spirale de la sédentarité.

Mais, pour que l'activité physique ou sportive apporte les meilleurs bénéfices cardiovasculaires, elle doit être pratiquée à raison d'au moins trois séances par semaine.

Le sport tous les jours, c'est l'idéal. Vous devez cependant prendre quelques précautions...

 

Des règles pour tous

  Une visite médicale préalable

Pour prescrire une première activité sportive chez le sédentaire ou l'adapter chez l'hypertendu sportif, le médecin réalise un bilan spécifique.

Afin de connaître vos limites, il mesurera votre pression artérielle pendant que vous faites des efforts sur un tapis roulant ou sur un vélo : c'est le test d'effort. Le médecin réalisera aussi d'autres examens s'il le juge utile.

Avis aux sportifs

Vous ne devrez commencer ou recommencer à faire du sport que quand le traitement aura permis de contrôler votre pression artérielle.

  • Commencez toujours par vous échauffer et à la fin de la séance, ne vous arrêtez jamais brusquement, mais de façon progressive : la récupération doit être active.
  • Avant, pendant et après l'effort, buvez suffisamment afin d'éviter de vous déshydrater.
  • Ecoutez votre corps : si le moindre signe inhabituel apparaît lorsque vous faites votre sport, par exemple des maux de tête ou un "emballement" du cœur, allez voir votre médecin.
  • Si vous participez à des compétitions, sachez que certains médicaments prescrits contre l'hypertension artérielle figurent sur la liste des produits dopants. Renseignez-vous auprès de votre médecin.

Une surveillance médicale régulière

Les consultations médicales régulières sont importantes pour faire le point sur votre état de santé et, si nécessaire, réajuster votre activité sportive.

A SAVOIR

Les effets du sport ne commencent à apparaître qu'après trois mois de pratique régulière de l'activité sportive.

Comme les médicaments, le sport doit être poursuivi à long terme : si vous l'arrêtez, ses bénéfices disparaîtront.

Et aussi...

Faire du sport, c'est bien, mais ce n'est pas suffisant. Les autres règles d'hygiène de vie sont aussi importantes : arrêtez de fumer et mangez équilibré.

 

 

 

 

 

Références

1.  "Bouger, c'est la santé", PNNS, Ministère de la Santé.

2.  .Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle (www.comitehta.org)

 

Partager cette page

Repost 0