Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 09:37
 
   
   Comme nous vous l'avions promis en septembre nous allons pendant  quelques jours vous raconter notre voyage entre Poitiers et Paris pour que Janine puisse être présente le 16 septembreà la grande manifestation " toutes à Paris" qui fut la plus grande concentration de cyclotouristes féminines de France dont vous avez pu lire le récit en sont temps. Voici donc aujourd'hui la première étape.
 
 
PENSEE 
  
"Le désir d'une femme n'est jamais douteux, puisqu'elle y risque son honneur."
George Sand; La Daniella - 1857.         
 
 
1ère étape
POITIERS - DANGE-SAINT-ROMAIN
 
A huit heures précises, ce 10 septembre 2012, nous quittons la maison, nos vélos fins prêts pour une nouvelle aventure, et quelle aventure ?  Un voyage de plusieurs jours qui doit permettre à Janine d’assister, à Paris le 16 septembre, à la plus grande manifestation européenne de cyclotourisme au féminin : « Toutes à Paris ».
       Si Janine fait le voyage itinérant entrant dans le cadre de cette manifestation laquelle va voir, cette semaine, converger plus de 1800 cyclotouristes féminines vers Paris, Christian le fait au titre de l’assistance technique comme vélo dépannage.
 
IMGP1241
 © C. HUORT                
Alors ! On vous emmène ?
 
     
       Il fait frais ce matin et le ciel est couvert, ce qui nous crée quelques inquiétudes pour la journée, malgré des prévisions météorologiques optimistes. Afin de nous réchauffer les muscles nous traversons rapidement Poitiers pour nous retrouver dans la campagne le long du Clain. Malgré le temps maussade, les oiseaux chantent, ce qui est bon signe.
       Nous laissons Chasseneuil du Poitou sur notre gauche et après avoir traversé le village de Vayres, nous arrivons en vue du château du même nom issu de celui de son premier possesseur, le romain Varius, qui avait fait construire, à cet endroit, une villa en bordure la voie romaine de Tours. Situé sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, un hébergement fut construit au IXème siècle par l’abbé Bourgueil afin de loger les pèlerins.
 
     
    chateau de vayres 2
© www.Flicx.com
Le château de Vayres
 
 
       Splendide édifice classé à l’inventaire des monuments historiques datant des XVIème et XVIIèmesiècles, il a été construit sur les bases d'un ancien château du XVème. Dominant la vallée du Clain il avait initialement un but défensif comme on peut le voir avec ces tours majestueuses dotées de meurtrières et la présence de mâchicoulis au dessus du porche. Vous pourrez vous promener sur la terrasse, soutenue par de puissants contreforts, sur laquelle est aménagé un jardin à la française, ou admirer le pigeonnier aux 2620 cases offert par Anne d’Autriche et qui est en parfait état de conservation. Situé à proximité de Moussais, certains pensent que le lieu aurait celui d’un campement arabe lors de la bataille gagné par Charles Martel en 732.
       Une autre anecdote, car non prouvée par des documents, voudrait que Jeanne d’Arc, de passage à Saint-Georges-Lès-Baillargeaux, en route pour Poitiers, y aurait séjourné avec le roi Charles VII et sa suite royale, car le château était assez grand pour accueillir tout ce monde.
      Mais pour nous la route de Paris ne fait que commencer et nous avons d’autres découvertes à faire. Cinq kilomètres plus loin, un autre château nous attend, celui de Dissay. C’est dans cette localité également que nous devons faire tamponner notre carte de route
 
chateau de dissay
©www.flikr.com
Le château de Dissay
 
       Le château de Dissay a été construit au XVèmesiècle par Pierre d’Amboise évêque de Poitiers. Il servit de résidence aux évêques jusqu'à la révolution. De style fin gothique, début renaissance, il rappelle, en plus trapu, le château de Vayres avec ses imposantes tours blanches flanquant l’entrée.
Bien que propriété privée, sa visite permet de parcourir la cour intérieure et d’admirer la tourelle d'angle polygonale de découvrir la chapelle ornée d’une fresque du XVIème siècle et de beaux vitraux du XVIème siècle. Le parc a été dessiné par Le Nôtre. François Ier et Louis XIV furent reçus à Dissay.
Après avoir longé le parc de loisirs de Saint-Cyr ainsi que le golf du Haut-Poitou et son parcours 18 trous, classé parmi les meilleurs de France, nous arrivons à Moussais la Bataille.
       C’est le lieu où le 25 octobre 732 Charles Martel, maire du palais des Mérovingiens et grand-père de Charlemagne, affronta et battit les Sarrazins d’Abd al-Rahman. Ce succès facilita l’accès de sa famille au trône de France et fut considéré, à l’époque, comme une victoire des catholiques sur les musulmans.
       Depuis 1999, le site constitué de nombreux panneaux illustrés, donne des renseignements sur les protagonistes, leurs civilisations, leurs religions. Un fond sonore fait revivre cette journée comme si on y était, avec le bruit des armes et les cris de la bataille.
IMGP1248 
© C. HUORT
 
Le Menhir –polissoir de Souhé
 
       Midi, une halte s’impose pour prendre des forces. Ce sera le cadre d’un espace vert aménagé avec des bancs qui nous accueille. A quelques mètres se trouve une énorme pierre qui attire notre attention. Un panneau positionné à coté  nous informe qu’il s’agit du menhir-polissoir de Souhé. Nous apprenons que c’est : « un mégalithe qui se présente sous la forme d’une table de grès cénomanien de 3 m 20 sur 1 m 60, épaisse de 40 à 60cm. A une époque, cette pierre fut plantée dans le sol avec une inclinaison de 45°… Les traces de polissage occupent seulement une partie du bloc. On peut décompter dix cuvettes de polissage mesurant entre 21 cm et 47 cm de long, 7 cm et 12 cm de large et 1 cm à 4 cm de profondeur. »
       Ces pierres servaient à affuter les objets en pierre que nos ancêtres de l’âge de pierre utilisaient pour la chasse et la vie courante.
Après avoir déjeuné et nous être un peu plus instruit, il est temps de repartir à la recherche d’un petit bistrot pour notre café du midi. Nous le trouvons a côté de l’église. De là nous traversons la forêt domaniale de Châtellerault pour arriver dans  la ville et admirer, à la sortie de celle-ci, la « Main Jaune »
     
IMGP1260
 © C. HUORT
 
La Main Jaune
 
       Œuvre d’un sculpteur de la Vienne, Francis Guyot, elle mesure 28 mètres et pèse 40 tonnes. Elle rend hommage au travail et au génie de l’homme. Elle est composée d'un avant-bras autour duquel s'enroule un collier de sept voitures qui ont fait l’histoire de l’automobile (4 CV, Coccinelle, 2 CV, Fiat 500, Twingo...) hommage à la condition ouvrière représentative du passé industriel de la ville de Châtellerault. Elle est implantée à la sortie N°26 de l'autoroute A10 "Châtellerault NORD".
       Si nous gardons un magnifique souvenir de cette œuvre gigantesque, le pneu arrière du vélo de Christian semble ne pas avoir apprécié les rails de la zone industrielle que nous venons de traverser et  l’exprime sous forme d’une petite protubérance sur le côté, mais rien d’inquiétant, nous verrons ça ce soir à l’étape, chez un vélociste.
       Nous suivons la vallée de la Vienne, passons Ingrandes pour entrer dans Saint-Romain-sur-Vienne, commune de Dange-Saint-Romain, but de notre première étape. Notre arrêt se fera à la chambre d’hôtes « La  Grenouillère » où nous sommes accueillis chaleureusement par madame Braguier.
 
IMGP1261
© C. HUORT
 
L’arrivée à « La Grenouillère »
 
        La Grenouillère, c’est une ancienne ferme du XIXème siècle  certes, mais bien plus qu’une chambre d’hôtes. C’est un dépaysement total. Un parc d’attraction où l’on peut pécher, faire du pédalo et jouer. C’est un espace détente avec SPA et piscine chauffée. Vous pouvez dormir dans une des quatre chambres d’hôtes. Si vous préférez passer la nuit sur l’eau dans « La Matelote », cette Toue cabanée de Loire vous permettra de vivre un séjour hors du commun. Vous pourrez aussi choisir la Yourte mongole, autre gîte insolite qui vous sera proposé. Mais surtout vous passerez un moment inoubliable assis à la table d’hôtes où Annie et Noël vous concocteront un repas des plus succulents.
       Pour nous cela ne pouvait mieux tomber, le jour de l’anniversaire de Christian. Nous nous retrouvons avec deux autres couples,  des hollandais et des gens du nord de la France. Après un apéritif dans le jardin nous passons à table où nous vivrons une soirée merveilleuse. Le souper préparé par Noël et Annie est à la hauteur de certaines tables renommées que nous ne citerons pas, car il n’est pas de notre objectif d’être critiques culinaires. Il est très vite 22 heures 30 et temps de se reposer car demain la route nous attend.
 
  IMGP1264
    © C. HUORT
     
« La Matelote »
 
 
  IMGP1273
  © C. HUORT
 
« La Yourte Mongole »
 
A SUIVRE... 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

plomberie paris 10eme 30/01/2015 02:17

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

jean michel 29/01/2013 14:21


Bravo pour cette 1ère étape, votre article m'a apprit beaucoup de chose, que je ne connaissais pas,pourtant habitant le secteur jusqu'à mes 20 ans. C'est avec impatience que j'attends la suite .
Bravo et merci . a bientôt;


JEAN Michel

cycloretraite 29/01/2013 14:29



La suite ce soir ou demain Amitiés