Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 19:19
   
 Lundi 13 juin : Lundi de Pentecôte oblige, nous rencontrons le même problème qu'hier pour les commerces de proximité et les restaurants. Le ciel est couvert et comme nous avons le vent arrière, nous filons bon train le long de la rive droite du fleuve. Nous atteignons rapidement Saint-Mathurin-sur-Loire et son église de style néo-grec. Le ciel étant toujours menaçant nous décidons de continuer sur la levée rive droite et de rejoindre Les Rosiers-sur-Loire. Au passage nous découvrons un Moulin à vent cavier. Moulin typique de la région angevine, cabine de bois appelée hucherolle, perché sur un socle en maçonnerie tronconique, avec son escalier d’accès qui servait aussi à son d’orientation. Le mécanisme de mouture est situé en sous sol quelques fois troglodyte.
IMGP0547.JPG
Moulin à vent cavier traditonnel
Aux Rosiers-sur-Loire nous trouvons le moulin à vent des Basses-Terres de type tour, il est plus traditionnel et ressemble aux nombreux moulins que nous trouvons un peu partout en France. Sa particularité est qu’il est équipé d’ailes « Berton », constituées d'un assemblage de planches mobiles qui se substituent aux toiles. Le meunier a la possibilité de régler la surface des ailes de l'intérieur de son moulin grâce à ce système. Il n'a plus ainsi, à grimper dans les ailes pour installer ou retirer les toiles.
A hauteur de Saint-Martin-de-la-Place nous longeons le bord de Loire et découvrons un rocher bizarre qui, par sa forme, fait penser aux statues de l’île de Pâques.
IMGP0550
Nous nous pressons car le ciel est de plus en plus sombre. Malheureusement pas assez vite car la pluie nous rattrape, une petite pluie fine qui nous accompagne jusqu'à Saumur où nous envisageons de manger. L’entrée dans Saumur se fait par la gare ce qui nous permet de jouir d’un panorama exceptionnel sur la ville et le château. Le soleil est revenu et il est 13 heures 15 quand nous essuyons un refus de nous servir, car à cette heure-ci on ne prend plus de commande, dans un premier restaurant. Enfin nous nous retrouvons à la terrasse du Brussel's Café devant une choucroute.
Saumur est spécialement connue pour son École de cavalerie, son château, son histoire, ses vins, mais c'est aussi un centre commercial, administratif, culturel et religieux.
L’école Nationale d’Equitation : Deux brigades et l'état-major d'un régiment de carabinierssont installés à Saumur en 1763. Le célèbre manège des Écuyers sera achevé en 1767 et reconstruit en 1863. L'École prendra successivement le nom d’École d'instruction des troupes à cheval en 1814, d’École royale de cavalerie en 1825, et enfin, après 1945, d'École d'application de l'arme blindée cavalerie. Le 20 juin 1828 eut lieu, sur la place du Chardonnet, le premier « Carrousel », donné en l'honneur de la duchesse de Berry. Depuis 1831, ces « carrousels » ont lieu tous les ans. Ses instructeurs d'équitation donnent des reprises publiques de haute école sous l'appellation de Cadre Noir. Ville du cheval, Saumur devient, en 1972, le siège de l’École nationale d'équitation(E.N.E.).
Le château : Le château de Saumur a connu ses premières fortifications sous Thibaud le Tricheur, au Xesiècle. En 1026, il devint propriété du célèbre Foulques Nerra qui le légua à ses héritiers. Philippe Auguste, l'annexa à la couronne. En 1227, Saint Louis fait rehausser le fort devenu français puis, à partir de 1367, Louis Ier d'Anjou, petit-fils de Philippe VI, fait remplacer les vieilles tours rondes par des tours octogonales. Le roi René d'Anjou, « bon roi René », améliore sensiblement le confort de l'ensemble du château qu'il surnomme le « château d'amour ». Au XVIe siècle, l'italien Bartolomeo renforce les défenses du château. Il fit construire autour du château médiéval des défenses basses, des fortins  et courtines suivant un plan en étoile étonnement moderne un siècle avant Vauban. Le château devint prison sous Louis XIV et Napoléon, puis un dépôt de munitions.
  IMGP0562.JPG
Le château de Saumur
Au début du XXe siècle, la ville rachète le château à l'État et le rénove progressivement, y installe le musée des arts décoratifs ainsi que celui du Harnachement. En 2001, la partie ouest du rempart nord s'est effondrée et a endommagé une partie des habitations situées en contrebas. Il s'ensuit un chantier de stabilisation du sous-sol et de reconstruction du rempart achevé en 2007.
 Ses vins : Hier nous étions dans la région des vins d’Anjou, aujourd’hui, nous sommes dans le saumurois avec les Saumur-Champigny, coteaux de Saumur, Rosé de Loire sans oublier le Crémant de Loire, Le vignoble AOC de Saumur s’étend sur 10 000 ha entre Anjou et Touraine.
Après une rapide traversée de la ville que nous connaissons déjà car pas loin de chez nous, il est 15 heures et nous repartons en direction de Montsoreau. Quelques kilomètres plus loin le temps se recouvre et Montsoreau nous accueille sous un déluge d'eau. A l’abri, à la terrasse d’un café, nous nous désaltérons et décidons de reporter la visite de la localité à demain matin.
IMGP0573
En arrière plan vue partielle des trésors du Balcon Bleu
La pluie ayant cessé, nous repartons vers notre chambre d'hôtes, "Le balcon bleu" à Turquant. Nous sommes accueillis par Dominique Bégué Le Rolland. Notre chambre donne dans un jardin intérieur ou patio. Un salon de détente est mis à notre disposition, vaste pièce et ancienne salle de bal, garnie d’objets de collection qui le fait ressembler à un magasin d’antiquités et où nous pourrions passer des heures pour découvrir tous les trésors.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean-françois 13/08/2011 11:20



SAUMUR , je l'ai habité durant un an en tant que bidasse , en 70 


j'y suis retourné , il ya deux ans et je ne l'ai pas reconnue , tant elle avait changée


  Mais le vin est toujours aussi bon