Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 17:12

IMGP0615.JPGMardi, nous nous sommes quittés devant la porte de la villa Floria à Tours. Derrière cette porte se cache une villa splendide, des années trente et le superbe accueil de Laure et son mari. Le soir nous avons profité de la table d'hôtes de qualité, avant un sommeil réparateur.

 

Mercredi15 : avant de quitter la villa Floria nous avons le plaisir de faire la connaissance de François Tartarin, président de l'Union Cyclotouriste de Touraine qui, après un entretien de travail et un bon café, nous accompagne jusqu'à la Frilière, à hauteur de Montlouis sur Loire.

Nous sommes à Amboise un peu avant midi et nous découvrons la ville tout en faisant nos achats pour le pique nique. Nous reprenons la route à la recherche d'un petit coin tranquille que nous trouverons quelques kilomètres plus loin, juste en face d'une cave viticole proposant des dégustations. Notre repas pris, nous repartons sans avoir succombé à la tentation. Halte à Chaumont sur Loire pour boire un café et nous arrivons à Candé sur Beuvron terme de l'étape.

L'hôtel du Loin d'or, d'aspect extérieur modeste, nous a réservé des surprises agréables, les chambres récemment rénovées et le soir, une table d'une qualité presque digne d'une étoile Michelin, dans un cadre sobre et décoré avec goût.

 

Jeudi 16 : Départ neuf heures pour une petite étape de 48 kilomètres. Le vent continuant à nous aider comme il le fait depuis Saint Brévin, nous rallions Blois en moins d'une heure. De là, nous tentons de prendre la route de Chambord comme indiqué sur les panneaux de la Loire à Vélo, mais bien vite nous quittons ce circuit de mauvaise qualité pour prendre la départementale, peu fréquentée, pour être à Chambord à onze heure trente.

Chambord sera le lieu de la séance carte postale afin de donner de nos nouvelles à ceux qui ne consultent pas  notre site. Nous n'en repartirons qu'à quinze heures trente, après avoir déjeuné à l'hôtel Saint Michel où le rapport qualité prix est nettement plus intéressant que dans les boutiques de restauration rapide.

Direction Mer pour le ravitaillement du repas du soir, la chambre d'hôtes ne faisant pas table d'hôtes et les restaurants se trouvant à plus de 5 kilomètres.

Après la  visite de deux brocantes, nous arrivons à la ferme de l'Isle à côté de Courtezon. Toujours le même accueil chaleureux particulier aux chambres d'hôtes et où nous avons une magnifique chambre et une terrasse pour souper en compagnie d'autres français  de la région de Nantes.

 

Vendredi 17 : Etape de transition avec seulement la traversée de la ville d'Orléans. Là aussi, le tracé de la Loire à Vèlo est vraiment pas prévu pour les randonneurs au long court, car il y a des passages plus que dangereux, notamment à Lestiou. Nous ne parlerons pas des chemins de champs ou à revêtement calcaire avec des cailloux roulant gros comme le pouce. seule la traversée d'Orléans entre le pont de l'Europe et le pont qui mène à Saint Jean le Blanc est irréprochable et très agréable.

A la sortie de la ville, alors que nous nous préparions à prendre le chemin proposé par la Loire à Vélo, nous sommes interpellés par un homme qui nous demande si nous sommes perdus. Il va nous indiquer de prendre la route de la levée et nous déconseille ce que nous voulions faire. Bien qu'il ne nous ait rien dit, nous avons vite vu que c'était un cyclotouriste.

Bien nous en pris de suivre ses conseils car nous avons réussi à rallier Saint Denis de l'Hôtel et l'hôtel Le Dauphin, où nous venons d'être accueillis, juste avant une averse d'orage importante.

 

voici les nouvelles peut-être à demain si internet le veux bien !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires