Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:43
     
Dans le précédent article vous avez pu découvrir que la chaussée pouvait avoir une influence importante sur le comportement des cyclistes. Il en est de même pour certains éléments climatiques.
21-04-2012-10-36-30.JPG
Tous les jours les automobilistes et les cyclistes partage la route. Si dans l'ensemble cela se passe à peu près bien, souvent chacun des deux usagers commet des erreurs qui risques de mettre en danger les plus vulnérable. En respectant quelques régles de prudence, prévues dans le code de la route nous faciliterons le partage de la route et éviterons les accidents.
  
Ce qu'il faut savoir
  
Spécificités des cyclistes
2- la météo
Les rafales de vent peuvent déporter les cyclistes de façon imprévisible pour eux-mêmes et pour les automobilistes qui les suivent ou les doublent.
Contrairement aux automobilistes dont la vigilance est peu perturbée par le vent pour apprécier leur environnement, les cyclistes, eux, sont très pénalisés : dans le vent, ils n'entendent pas les bruits des véhicules qui s'apprêtent à les dépasser.
D'autre part les turbulences entraînées par les véhicules peuvent provoquer des déports latéraux des cyclistes d'autant plus importants que la vitesse des véhicules est élevée et que leur gabarit est volumineux.
 
  Attention danger !
 
Tout cycliste peut être contraint à se déporter sur sa gauche, sans se rendre compte qu'il risque de gêner la manoeuvre de dépassement engagée par le véhicule qui le suit.
 
Cette spécificité propre aux cyclistes, justifie l'article R414-4 du Code de la Route qui stipule que tout automobiliste doit respecter, entre son véhicule et le ou les cyclistes qu'il dépasse, une distance de sécurité minimum de 1 mètre en agglomération et 1,50 m hors agglomération.
à suivre !

Partager cet article

Repost 0

commentaires