Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 17:38
 
En fouillant dans mes papiers, j’ai retrouvé le récit de notre première randonnée au long cours si l’on peut dire et je n’ai pu résister au plaisir de vous le faire lire. Voici ce que j’écrivais en 2005.
 
Ce récit pourra paraître banal ou classique selon votre sensibilité et pourtant il représente un exploit.
 Pour les deux participants, il était le premier de ce type. Mais si Christian n’a pas un gros mérite à l’avoir fait, il n’en est pas de même pour Janine. En 2003 elle n’avait pas monté sur un vélo depuis 30 ans. Un jour de mar,s elle décida de recommencer à pédaler.
Très très durs les 4 kilomètres de la première sortie. La deuxième, plus longue, devait atteindre les 7 suivis de 10 puis 15 Km. En mai, le cap des 25 était franchi et en octobre 2003 c’était celui des 50 km. Et l’exploit dans tout cela puisque qu’il y a eu entraînement ?
 - L’exploit, il est que Janine pense à son gâteau d’anniversaire sur lequel il y aura 68 bougies.
Quelle belle illumination !!!!
Christian                 
CORDOUAN - LA BIDASSOA JOUR J
On en parlait depuis novembre 2004. Janine souhaitait faire un séjour à Biarritz et moi cette randonnée. Je lui proposais donc de faire la randonnée et au retour prendre quelques jours de vacances dans la ville du surf. A l’issue de quelques négociations, le compromis fut accepté et la préparation lancée. Des kilos de documents accumulés. Des dizaines d’Offices de Tourisme mis à contribution. Des heures à consulter des cartes et à faire des hypothèses et des rêves. C’est ce qu’il faut pour mettre sur pied un projet de randonnée.
Après un peu d’entraînement, un test d’endurance presque grandeur nature, les vérifications du matériel effectuées, arrive le jour du départ. Pour nous le projet est de partir de Cordouan pour rejoindre les rives de la Bidassoa en clair aller de Royan à Hendaye en utilisant les pistes cyclables du sud-ouest et les routes départementales à faible circulation
        Img1058
Sur le Port de Royan
Jeudi 12 mai – Il est 15 heures 45 et nous sommes à pied d’œuvre. Le port de plaisance est à nos pieds et le bateau arrive. Il pleut et il fait froid à Royan. Un dernier au revoir à Gérard qui nous a déposés sur le front de mer et nous nous retrouvons, avec nos sacs à dos, eh oui des sacs à dos !!! prêts à prendre le bac qui doit nous déposer à la pointe de Grave.
Pour Christian, originaire de Saintes à 35 kilomètres de là et qui est venu des centaines de fois à Royan, tant pour ses loisirs que pour son travail, cette traversée était une première.
Rapidement, nous croisons le célèbre  phare de Cordouan, mais qui connait vraiment son histoire ?
Dès le moyen-âge, des marchands de Cordoue avaient installé un comptoir sur une terre flottante au milieu de l’entrée de la Gironde à mi chemin entre Royan et la pointe de Grave. Pour guider les bateaux ils y construisirent un premier phare et l’île prendra le nom de Cordouan.
 Plan-203.jpg
Premier phare de cordouan commandé par le Prince Noir
Au XIVe Siècle, Édouard, Prince de Galles, surnommé le Prince Noir gouverneur de la Guyenne fit construire une tour au sommet de laquelle un ermite allumait de grands feux. Plus tard, la tour dura deux siècles avant de tomber en ruine.
En 1584 Louis de Foix, ingénieur et architecte, fut chargé par le maréchal de Matignon, gouverneur de Guyenne, de construire un nouvel ouvrage qualifié d'œuvre royale, qui après bien des péripéties servira de base  au phare actuel
Pendant 18 ans il y consacra sa vie et sa fortune. La construction se composait d’une sorte de belvédère surmonté de dômes et de lanternons qu'il entoura d'une plate-forme protectrice. C’est François Beuscher, ancien conducteur de travaux de Louis de Foix qui acheva la construction. En 1719, la partie supérieure de la tour fut démolie et rétablie en 1724 par le Chevalier de Bitry, ingénieur en chef des fortifications de Bordeaux.
Ce n’est que de 1782 à 1789, que l'ingénieur Teulière fit rehausser cette tour de 30 mètres en conservant le rez-de-chaussée et les deux étages. On remarque le style Louis XVI dont la sobriété un peu sèche contraste avec la richesse des étages inférieurs.
Le phare a été classé Monument Historique en 1862, en même temps que Notre Dame de Paris.
 Il serait trop long ici de tout vous dire tout sur cette œuvre majeure en architecture. Si vous voulez en savoir plus vous avez trois options possible : consultez le site http://cordouan.pagesperso-orange.fr/Cordouan.htm ou vous adresser à l’association pour la sauvegarde du phare de Cordouan – Office de tourisme - Rue François Lebreton - 33123 LE VERDON SUR MER ou visitez le Musée du Phare de Cordouan dans le Phare de la pointe de Grave.
Une demi-heure plus tard nous sommes au point de départ réel de notre aventure. Encore 4 kilomètres et notre première étape « Pointe de Grave - Le Verdon », courte bien sur, est réalisée.
Img1071.JPG
Hôtel "Les Terrasses au Verdon
Francine Duclercq nous accueille chaleureusement à l’hôtel des Terrasses que nous recommandons aux cyclotouristes voyageant dans cette région. Pour notre première soirée, ce n’est pas une chambre qui est à notre disposition, mais l’hôtel entier ! En effet nous sommes les seuls clients, saison oblige …
Le Verdon hors saison est calme mais il faut prendre le temps de visiter le musée du phare ou le port de plaisance et en profiter pour souper tranquillement dans un petit restaurant du secteur comme nous le faisons.
Tout en savourant notre repas, nous pensons à l’aventure qui nous attend. Mais à chaque événement son moment. Nous verrons demain !!!
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

for more information 21/01/2014 07:57

Thanks for sharing your experience visiting the famous tourist destinations in Paris. Good to know you had visited those places with your bicycle. I think we can totally enjoy our ride when using a bicycle. Thanks for sharing your experience.

gegoenvelo 18/01/2012 11:39


C'est une traversée que j'ai fais en 2009 en sens inverse ; Royan ne m'a pas plu , mais c'était en plein été .