Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 17:36
 
Nevers se trouve dans la région Bourgogne, dans le département de la Nièvre. Ce qui peut expliquer que l’on arrête le circuit de la Loire à Vélo à Cuffy, qui est dans le Cher, donc en val de Loire.
La ville possède un patrimoine historique considérable, sans oublier la beauté de la nature environnante ou les spécialités gastronomiques locales.
Son patrimoine culturel est représenté notamment par l’église romane Saint-Etienne, vieille de mille ans. Mais aussi l’église du Banlay ou la cathédrale de Saint-Cyr-Sainte-Juliette. Sa silhouette massive avec sa tour carrée ne manque pas de s’imposer au touriste  
Le chœur, la crypte et le transept sont les restes de la cathédrale romane du XIème siècle de l’évêque Hugues de Champallement, incendiée au XIe s, restaurée, à nouveau incendiée aux XIIIe et XIVe s. Le chœur roman, sa fresque (1250) et la crypte à l’Ouest, seront épargnés. Haute de 23 m, la nef gothique et son chœur prolongent le chœur et le transept romans. Les murs de la nef s’élèvent sur 3 niveaux : les grandes arcades, le triforium aveugle, le passage bourguignon sous les fenêtres hautes et les fenêtres hautes.
IMGP0760.JPG
La cathédrale de Nevers
Dernière vicissitude subie par la cathédrale : le bombardement du 16 juillet 1944. Une grande partie du chevet gothique, de la nef, des chapelles rayonnantes est touchée. Les vitraux sont soufflés, le mobilier liturgique en partie détruit. Mais les travaux de restauration révèlent la présence d’un baptistère paléochrétien contemporain de Clovis, à 4m sous le niveau actuel du dallage de la cathédrale avec la cuve baptismale octogonale et le puisard d’évacuation   Il aura fallu plus de 50 ans pour que la cathédrale St-Cyr-et-Ste-Juliette retrouve l'ensemble de ses vitraux soufflés par des bombardements en 1944.
Parmi les édifices anciens, il y a les remparts militaires et les tours du XIIe siècle ou encore la Porte du Croux du XVIe siècle. On peut également citer le Palais Ducal, dans le quartier ancien, qui fut la résidence des comtes et des ducs de Nevers. Il arbore une façade Renaissance avec des belles lucarnes et des bas-reliefs illustrés.
IMGP0750.JPG
Le palais Ducal
On peut admirer les constructions rappelant la ville moyenâgeuse, telles que les maisons avec leurs pans de bois, parfois avec un encorbellement. C’était autrefois au rez-de-chaussée de ces maisons que travaillaient les artisans
La richesse patrimoniale est aussi perceptible quand on se promène dans les rues anciennes comme celle du Moulin d’Ecorce, le long de la Nièvre. C’est également le cas de l’ancien rempart qui mène à un ancien moulin et à un ancien lavoir. Une balade sur les escaliers de la rue Casse-cou ou de la rue du Calvaire permet aussi de voir et d’apprécier l’héritage médiéval de la ville. Une visite dans le vieux bourg Saint-Etienne, dans la rue Saint-Trohé ou la rue de Fontmorigny donnent l’impression de voyager dans le temps
Une autre particularité de Nevers, c’est la faïencerie, activité qu’elle doit à Louis IV de Nevers. De nos jours, les maîtres faïenciers de la ville sont là pour vivre et faire vivre cette tradition. Elles présentent les couleurs du « grand feu » qui sont bien évidemment le bleu de Nevers, le violet, le jaune et le vert.
Un voyage à Nevers ne saurait être complet tant qu’on n’a pas goûté aux spécialités culinaires locales. Les bonnes tables de la ville  proposent les vins, les sandres de Loire, les viandes charolaises, les fromages, les miels ou les fritures, sans oublier la Nougatine et le Négus, les fameuses friandises de la région !
Il faut beaucoup de temps pour découvrir une ville d’une richesse architecturale, historique et patrimoniale exceptionnelle. Nous projetons de revenir ultérieurement pour finir la visite.
Le soir venu nous nous installons à la terrasse d’un restaurant appelé « Au tour du monde » spécialités grecques et turques, dont l’enseigne illustre ainsi une restauration cosmopolite également présente à Nevers. Pour nous, ce sera une… pizza qui fera notre bonheur.
 
Demain le retour

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JACQUOTPAPYTONVELO 05/01/2012 21:22


Je viens de passer ma soirée à lire le récit de votre voyage. Bravo et merci pour ce récit tres bien documenté.


Voici un voyage à programmer pour le printemps prochain. Nous le ferons si ma DENISE peut tenir le guidon???Elle reste avec un handicap à la main droite suite à une attaque par un chien, lors
d'une rando pedestre. Esperons.


Amitiés à vous deux.